Mise en place d’une technique de Growth Hacking sur Facebook ! Les hacks sont-ils toujours possibles ?

Hey, j’espĂšre que tu vas bien et que tu es prĂȘt Ă  suivre les nouvelles aventures de mon workshop bitn.fr ? Tu as pu le remarquer dans le dernier article : « comment construire un bot Instagram efficace [
] », j’aime beaucoup le Growth Hacking. Ça tombe plutĂŽt bien, car c’est le sujet principal de ce nouvel article. Je t’amĂšne aujourd’hui avec moi sur la mise en place d’une stratĂ©gie pour augmenter de façons naturelle et dĂ©tournĂ©e le nombre de followers de ta page Facebook. Enfin ça c’est en thĂ©orie
 Car le Growth Hacking Facebook n’échappe pas Ă  la rĂšgle, on ne sait jamais Ă  l’avance si les techniques sont encore viables et si les rĂ©sultats vont ĂȘtre lĂ  !

Alors trĂȘve de parlotte et place Ă  l’expĂ©rimentation ! Comme Ă  mon habitude sur Yalpel, l’article est construit en deux temps forts. Une premiĂšre partie oĂč l’on va voir ensemble la thĂ©orie, les concepts et les explications. Une deuxiĂšme partie construite autour de l’expĂ©rimentation et de l’analyse des retombĂ©es. À la fin de l’article, tu sauras s’il est possible par l’utilisation d’un Growth Hacking Facebook de promulguer gratuitement ta page vers ta cible ! Mieux encore, tu sauras apprĂ©hender les opportunitĂ©s et analyser les failles pour arriver Ă  tes fins
 Rien que ça đŸ’Ș #DĂ©marcheGrowthHacking

Des datas, des datas, encore des datas
 Facebook ou le paradis du growth hacking !

Si tu frĂ©quentes ce site, tu es au courant : j’aime autant Facebook que je le dĂ©teste. En qualitĂ© de rĂ©seau social, d’engagement et pour bĂątir un lien communautaire, la plateforme est selon moi morte depuis quelques mois voire quelques annĂ©es. On lui privilĂ©giera grandement Instagram, nouvel eldorado de la conquĂȘte sociale ! On peut donc se demander l’intĂ©rĂȘt dans le cadre du workshop BITN d’investir de l’énergie et du temps dans ce rĂ©seau ?

Et pourtant Facebook est encore largement lĂ©gitime grĂące Ă  ses nombreux datas. (Facile, c’était Ă©crit dans le titre đŸ€“). Ce sont eux et les outils mis Ă  notre disposition pour les exploiter, qui font de Facebook une plateforme encore trĂšs importante dans le marketing.

Son histoire en a fait un vĂ©ritable monstre tant les usagers y sont nombreux et y ont ouvertement donnĂ© leurs informations. (Je te rassure moi le premier !) Grandir avec un rĂ©seau et apprendre au fil des annĂ©es Ă  s’en servir ça laisse forcĂ©ment des traces
 Facebook a construit et imposĂ© en occident la notion mĂȘme de rĂ©seau social. Les annĂ©es de croissance ont Ă©tĂ© marquĂ©es par des pratiques peu conventionnelles, ou le rĂ©seau permettait au premier venu d’exploiter ses donnĂ©es et ou les marques ont bĂąti en quelque mois des empires communautaires. Avec le temps, les consciences ont changĂ© et les choses se sont rĂ©gulĂ©es et rĂšglementĂ©es. #RGPD Aujourd’hui, le rĂ©seau est bien plus modĂ©rĂ© et propose en apparence une utilisation plus saine de nos donnĂ©es.

Si l’ñge d’or du Growth Hacking Facebook semble aujourd’hui derriĂšre nous, ces datas sont pourtant encore accessibles. Alors, en tant que bon marketeur, on se pose la question de savoir « comment il est possible d’exploiter tout ça ? Â» C’est justement lĂ  qu’intervient la philosophie du Growth Hacking !

Imagine un instant qu’il te soit possible de voir visuellement les datas de n’importe qui sur Facebook
 Ce serait fou non ? Dites bonjour Ă  Facebook Graph !

Non c’est impossible, le respect de la vie privĂ©e, ce serait trop intrusif, pas grave je suis en privĂ©, ou le fameux « je n’ai rien Ă  cacher de toute façon Â» 
 Hum đŸ€”. Certaines choses vont changer Ă  la lecture de ce paragraphe, je prĂ©fĂšre te prĂ©venir. Car derriĂšre l’un des plus grands rĂ©seaux sociaux au monde se cache une fonctionnalitĂ© bien mĂ©connue du grand public : Facebook graph.

Facebook graph n’est rien d’autre que le moteur de recherche interne de la plateforme. Oui, oui, la barre qu’on utilise tous pour s’abonner au dernier neurchi Ă  la mode ou chercher des gifs de chatons rĂ©confortant un soir d’orage. DerriĂšre ce moteur d’apparence somme toute classique se trouvent en rĂ©alitĂ© des fonctionnalitĂ©s puissantes, trĂšs puissantes !

Si tu te demandes quelles sont les personnes ĂągĂ©es au plus de 30 ans habitant paris et aimant pour l’exemple la Fnac et Apple et bien, ne cherche plus
 Facebook le fait pour toi !

🚀 ‱ Mise en place d’un Growth Hacking sur Facebook ! ‱ Yalpel.fr #1
Recherche avancĂ©e grĂące Ă  l’extension Intelligence Search.
🚀 ‱ Mise en place d’un Growth Hacking sur Facebook ! ‱ Yalpel.fr #2
*Tadam* Facebook donne le listing complet, plus qu’Ă  se servir !

GrĂące Ă  l’utilisation d’une simple syntaxe, facilitĂ©e par une petite extension Google Chrome, Facebook te permet d’effectuer des recherches avancĂ©es et de sortir des listings complets de prospects !

Et si je te disais maintenant que le Growth Hacking Facebook va bien plus loin que ça !

Facebook Graph et les datas me permettent Ă©galement d’afficher tes photos, les amis de tes amis, les lieux que tu frĂ©quentes, bref toutes les donnĂ©es que tu, ou ton entourage, fournissent de toi !

Non, tu ne rĂȘves pas, c’est le but des plateformes comme stalkscan. Cet outil permet d’afficher toutes les ressources publiques d’un profil en exploitant notamment le fait que tes amis partagent potentiellement des informations publiques sur toi. Car aprĂšs tout si toi tu as bien sĂ©curisĂ© la confidentialitĂ© de ton compte ce n’est pas forcement le cas de tous tes amis !

🚀 ‱ Mise en place d’un Growth Hacking sur Facebook ! ‱ Yalpel.fr #3
Interface graphique proposée par StalkScan.

Je t’invite grĂące Ă  cette interface graphique Ă  analyser ton propre profil et jouer avec certaines caractĂ©ristiques. C’est fou le nombre de photos qu’on pensait enfouies et qui d’un coup resurgissent
 De quoi bien cerner le potentiel du Growth Hacking Facebook, des datas et de Facebook Graph !

Mais dis-moi Jamy : « comment donc que je fais-moi pour exploiter tout ça ? Â»

ConcrĂštement, c’est lĂ  toute la difficultĂ© du Growth Hacking Facebook
 Si accĂ©der aux donnĂ©es semble maintenant un jeu d’enfant, les exploiter est une vĂ©ritable problĂ©matique. Loin de nous la belle Ă©poque ou un simple hack avec Yahoo permettait de convertir les emails @facebook en vĂ©ritables emails, ah doux rĂȘve ! Aujourd’hui, la problĂ©matique principale est de rĂ©ussir Ă  exploiter ces informations dans un but commercial ou stratĂ©gique.

En ce qui me concerne et pour la suite de l’article, le hack dĂ©veloppĂ© est simple et bien connu du web. Utiliser Facebook Graph et la recherche avancĂ©e pour cibler une audience qualifiĂ©e et la rediriger vers ma page Facebook. Comme il m’est impossible d’inviter directement des inconnus Ă  aimer ma page, il va falloir ruser et se montrer inventif. Car finalement, le Growth Hacking n’est qu’un terme rĂ©cent pour qualifier le fait de contourner intelligemment les obstacles pour arriver Ă  nos fins.

Place Ă  l’expĂ©rimentation du Growth Hacking Facebook : cibler, ajouter, convertir !

Ni une, ni deux, place Ă  l’expĂ©rimentation ! L’idĂ©e, tu l’as compris, est assez simple, utiliser le ciblage de Facebook pour rediriger une audience qualifiĂ©e vers ma page. Pour cela, je vais devoir procĂ©der en plusieurs Ă©tapes :

  • ➡ CrĂ©er un faux compte utilisateur/profil sur Facebook
  • ➡ Extraire avec Facebook Graph des profils qui correspondent Ă  mon cƓur de cible
  • ➡ Les ajouter en amis sur mon faux compte
  • ➡ Et enfin, une fois amis, les inviter Ă  liker ma page

Ça parait simple comme ça et c’est d’ailleurs une technique bien connue des marketeurs 2.0. Cependant les faux profils et les ajouts massifs, Facebook n’aime plus trop ça
 Je te propose donc d’expĂ©rimenter cette mĂ©thode et de voir les limites de l’algorithme !

Petit rappel obligatoire sur la lĂ©galitĂ© et la dĂ©ontologie, tout ça, tout ça


Je ne vais pas m’attarder, car je pense que tu l’as compris depuis longtemps. Le Growth Hacking utilise parfois des techniques lĂ©galement et dĂ©ontologiquement assez limites. Rien d’interdit en soit, mais paradoxalement, plus la ligne est proche plus elle devient floue


Cet article a davantage vocation Ă  expĂ©rimenter et comprendre. Tu vas le dĂ©couvrir d’ailleurs, la route est longue pour atteindre un processus automatique et efficient


Sache que la dĂ©marche est intrusive et peut donc nuire Ă  l’image de la marque qui la pratique. Libre Ă  toi de l’adapter et de l’exploiter. Ce qui m’intĂ©resse c’est de te montrer le fonctionnement, les potentiels et de te sensibiliser aux pratiques marketing aujourd’hui utilisĂ©es par les grands groupes comme les jeunes startups en quĂȘte de croissance rapide.

Enfin, je tiens Ă  souligner que Facebook a bien changĂ©. De ce que j’en ai lu, la plateforme a durci ces conditions d’utilisation et aurait aujourd’hui le ban facile
 ça promet pour la suite de l’expĂ©rience. đŸ€­

Étape N°1 – CrĂ©ation d’un faux compte utilisateur :

La premiĂšre Ă©tape de la stratĂ©gie consiste Ă  crĂ©er un faux compte utilisateur Facebook ou « fake user Â». Contrairement Ă  une page, un profil Facebook Ă  la possibilitĂ© de rejoindre des groupes et de demander des personnes en amis. Comme dit plus haut, l’idĂ©e est donc de devenir proactif et d’aller chercher notre audience. Fini l’inbound marketing place Ă  l’outbound (et ouais, je cale des rĂ©fĂ©rences
) #GoogleIsOurBestFriend

Cette approche peut se rĂ©vĂ©ler assez intrusive et mensongĂšre pour le consommateur, c’est pourquoi je vais essayer de la rendre la plus ludique possible. Il ne faut pas oublier la finalitĂ© de l’expĂ©rience, convertir des personnes qui interagiront avec la marque.

Pour cela je dĂ©cide de crĂ©er un « fake user Â» original et drĂŽle qui personnifie l’un de mes produits phares : Dancing banana. À l’origine, cette petite banane provient d’un cĂ©lĂšbre mĂšme de l’internet aujourd’hui quelque peu oublié  Et ça tombe bien, je compte le dĂ©terrer et jouer avec cet historique pour crĂ©er de la valeur au compte et rendre le growth hacking Facebook agrĂ©able.

J’essaye donc de rendre mon faux profil le plus agrĂ©able possible tout en faisant Ă©cho Ă  ma marque par le choix du graphisme utilisĂ©.

🚀 ‱ Mise en place d’un Growth Hacking sur Facebook ! ‱ Yalpel.fr #4
Aperçu de l’identitĂ© visuelle dĂ©veloppĂ©e sur le faux profil.

Rien de bien compliquĂ© dans cette Ă©tape, un email, un nom disponible, des informations Ă  complĂ©ter et le tour est jouĂ© !

Avant de mettre en place le hack sur le compte, je dĂ©cide de lui donner un historique en partageant pendant une semaine diffĂ©rents contenus autour de ma thĂ©matique. En effet, mon faux compte doit ĂȘtre le plus attractif possible pour ma cible et doit paraitre le plus naturel possible aux yeux des algorithmes Facebook.

Étape N°2 – Utilisation de Facebook Graph et scraping :

Le « scra quoi Â» ? WikipĂ©dia dĂ©finit le scraping comme : 

« une technique d’extraction du contenu de sites Web, via un script ou un programme, dans le but de le transformer pour permettre son utilisation dans un autre contexte, par exemple le rĂ©fĂ©rencement Â».

Le fait de rĂ©colter des informations en passant par Facebook Graph pour en faire un usage dĂ©tournĂ© s’apparente bien Ă  du scraping. Alors oui on ouvre une nouvelle porte que je me ferais plaisir de dĂ©velopper dans d’autres articles tant le scraping est une technique puissante de growth hacking.

Pour le ciblage j’utilise donc l’outil Facebook graph avec les mĂȘmes critĂšres de segmentation que sur mes publicitĂ©s. Je t’invite Ă  parcourir l’article dĂ©diĂ© Ă  la publicitĂ© Facebook pour en savoir davantage.

🚀 ‱ Mise en place d’un Growth Hacking sur Facebook ! ‱ Yalpel.fr #5
Nouvelle recherche sur Facebook Graph.

Je lance la recherche et accĂšde Ă  la liste des rĂ©sultats, jusque lĂ  tout se dĂ©roule comme prĂ©vu. Plus qu’a ajoutĂ© tout ce beau monde en amis
 Je le sais, c’est la partie la plus risquĂ©e de l’exercice. C’est lĂ  qu’il faut faire attention, car comme je l’ai dit en amont Facebook Ă  le ban facile surtout quand il s’agit d’un nouveau compte.

Combien de personnes je peux ajouter en simultanĂ© ? Quelle pause je dois respecter entre deux ajouts ? Combien d’ajouts maximums en une journĂ©e ? Autant de questions auxquels il va falloir rĂ©pondre en expĂ©rimentant. 😈

Étape N°3 – Invitation d’ajout Ă  la liste d’amis et la sentence tombe


Je dĂ©cide de commencer le hack par un ajout d’une vingtaine de personnes pour voir si Facebook bronche
 Et en effet, aprĂšs seulement 5 ajouts j’ai le droit Ă  un premier avertissement :

🚀 ‱ Mise en place d’un Growth Hacking sur Facebook ! ‱ Yalpel.fr #6
🚀 ‱ Mise en place d’un Growth Hacking sur Facebook ! ‱ Yalpel.fr #7
Ça ne sent pas bon


Je dĂ©cide donc de faire des tests avant d’aller plus loin et heureusement, car ça pue un peu


🚀 ‱ Mise en place d’un Growth Hacking sur Facebook ! ‱ Yalpel.fr #8

vraiment pas bon !

Bon, il faut dire qu’à y rĂ©flĂ©chir, je fais ça depuis une IP publique, chose peut ĂȘtre pas la plus recommandĂ©e. AprĂšs avoir sĂ©curisĂ© mon compte, je dĂ©cide donc de retenter l’aventure sans succĂšs
 Le compte se fera bannir quelques jours plus tard avant mĂȘme que je puisse analyser mes retombĂ©es.

L’affaire me parait d’un coup plus compliquĂ©e que prĂ©vu, mais pas de problĂšme je vais tenter une approche plus traditionnelle sur un compte avec de l’anciennetĂ©. C’est reparti !

Ok Facebook, on va la jouer plus finement maintenant ! Retour Ă  la case dĂ©part, on reprend Ă  l’étape 1 :

En bon marketeur, touche Ă  tout du web comme j’aime Ă  me dĂ©finir, j’ai sous le coude un certain nombre de comptes Facebook plus ou moins actifs et anciens. Non ne me juge pas. 😇

Je te prĂ©sente donc Ma Thilde, compte plutĂŽt actif crĂ©er dĂšs 2009 dans un Ă©lan de luciditĂ© :

🚀 ‱ Mise en place d’un Growth Hacking sur Facebook ! ‱ Yalpel.fr #9
Let me introduce you : Ma Thilde đŸ€ł

Ce compte a tout d’une vraie personne : des photos, des amis et des publications, le tout Ă©chelonnĂ© dans le temps ! Je ne vais pas te mentir, si avec ce compte je n’arrive pas Ă  duper l’algorithme de Facebook, il va falloir penser autrement.

Nouvelle approche basĂ©e sur la modĂ©ration et l’automatisation :

Fort de cette premiĂšre expĂ©rience, je vais reprendre la mĂȘme logique, mais avec beaucoup plus de modĂ©ration. Je pars sur deux cessions d’ajouts dans la journĂ©e avec 5 minutes de pause entre chaque ajout. Hors de question de passer des heures Ă  ajouter manuellement des personnes sur Facebook. Comme tout bon Growth Hacking Facebook je vais automatiser toute ma dĂ©marche.

Pour ajouter des personnes automatiquement, j’utilise l’extension Google Chrome Toolkit For FB dans sa version freenuim :

🚀 ‱ Mise en place d’un Growth Hacking sur Facebook ! ‱ Yalpel.fr #11
L’extension est vraiment trĂšs simple Ă  prendre en main !

J’applique donc exactement la mĂȘme logique, mais pilote le tout en automatique. RĂ©sultat aprĂšs une journĂ©e ? J’ai eu le droit Ă  quelques avertissements et des blocages temporaires, mais rien d’inquiĂ©tant. J’ai envoyĂ© 45 demandes d’amis sur la journĂ©e, reçu 6 messages privĂ©s Ă  base de « on se connait ? Â» et converti 3 personnes. Ce qui nous donne 6% de conversion sur la journĂ©e.

Avec cette mĂ©thode, je reste trĂšs limitĂ© quant Ă  la capacitĂ© d’ajout. En effet, par crainte de me faire bannir je limite le nombre de demandes quotidiennes aux alentours de 80. AprĂšs quelques jours d’utilisation, pas mal d’avertissements de la part de Facebook et quelques blocages passagers, j’arrive tout de mĂȘme Ă  convertir suffisamment de personnes pour pouvoir passer Ă  l’étape finale : les inviter Ă  liker ma page !

Analyse des retombĂ©s Ă  5 jours :

Avec le compte de Ma Thilde j’arrive Ă  mettre en place le hack suffisamment longtemps pour avoir des retombĂ©s intĂ©ressants Ă  analyser. En 5 jours, les chiffres sont assez stables et les tendances se dessinent permettant d’extrapoler facilement.

J’envoie chaque jour 80 demandes d’ajout, reçois environ 3 messages privĂ©s et convertis en moyenne 17 demandes en amis. AprĂšs 5 jours, mon faux profil compte plus de 100 amis qualifiĂ©s. Le processus d’ajout est donc fonctionnel, mais qu’en est-il de la conversion finale ?

🚀 ‱ Mise en place d’un Growth Hacking sur Facebook ! ‱ Yalpel.fr #10
L’heure est venue d’inviter tout ce beau monde sur ma page.

AprĂšs avoir envoyĂ© une demande d’invitation Ă  liker ma page Facebook a mes nouveaux 131 amis, 8 ont rĂ©pondu favorablement Ă  l’invitation. Encore une fois, le taux de conversion est d’environ 6%.

J’aurais aimĂ© pouvoir travailler Ă  optimiser ces chiffres, mais mon compte s’est fait bannir seulement quelques jours plus tard.

🚀 ‱ Mise en place d’un Growth Hacking sur Facebook ! ‱ Yalpel.fr #12
Ils auraient pu travailler un peu plus leur Popup de bannissement chez Facebook…

L’expĂ©rience de Growth Hacking Facebook s’arrĂȘte donc ici pour Ma Thilde. Mais grĂące Ă  ces loyaux services, je peux tirer de nombreux enseignements de cette mĂ©thode. 👇

Quels enseignements peut ton tirer de ce Growth Hacking Facebook ?

Ce deuxiĂšme test m’a permis de bien apprĂ©hender la technique et de comprendre davantage le fonctionnement de Facebook. AprĂšs quelques jours de mise en place et pas mal de tests quant Ă  la capacitĂ© et la rĂ©currence des ajouts, je tire plusieurs constats intĂ©ressants :

  • ➡ Les avertissements par popup ne prĂ©sentent aucun danger, ils sont juste lĂ  pour bloquer certains bots qui n’arrivent pas Ă  contourner cette Ă©tape.
  • ➡ Facebook effectue souvent des blocages d’ajout temporaire de quelques heures. Il est facile de les contourner en changeant sa source avec Facebook Graph ou en passant par les recommandations automatiques.
  • ➡ Plus les ajouts appartiennent aux mĂȘmes cercles et plus la dĂ©marche parait naturelle aux yeux de Facebook. Si l’on ajoute des personnes qui se connaissent entre elles, Facebook est beaucoup moins regardant.
  • ➡ Il est recommandĂ© d’effectuer cette technique sur des comptes crĂ©dibles et avec de l’anciennetĂ© et du contenu. Il est possible d’acheter ce genre de compte sur internet.
  • ➡ AprĂšs discussion avec des Growth Hackeurs professionnels, il semble qu’il soit encore possible d’utiliser des comptes rĂ©cents, mais avec des seuils d’ajout trĂšs faible nĂ©cessitant l’automatisation de nombreux compte pour ĂȘtre rentable.
  • ➡ Le plus grand risque de bannissement ne vient pas de l’algorithme, mais des utilisateurs qui sont nombreux Ă  envoyer des messages privĂ©s et Ă  signaler manuellement le compte. RĂ©pondre aux messages en expliquant la dĂ©marche promotionnelle aide Ă  limiter les avertissements. 
  • ➡ Quel que soit le compte, la mĂ©thode utilisĂ©e, et la frĂ©quence d’ajout, le bannissement est inexorable. Pour ĂȘtre rentable cette technique doit ĂȘtre 100% automatisĂ©e et effectuĂ©e en masse avec de nombreux faux comptes sur des niches diversifiĂ©es.

Comment optimiser l’approche ?

Si le bannissement de mon compte signifie la fin de l’expĂ©rience de mon cĂŽtĂ© il est cependant possible d’imaginer un process permettant d’exploiter ce hack.

La semaine derniĂšre, je t’ai prĂ©sentĂ© dans le cadre d’une technique de croissance sur Instagram le trĂšs bon outil Jarvee. On peut aisĂ©ment avec Jarvee automatiser l’ensemble du processus dĂ©crit dans ce Growth Hacking Facebook.

DĂšs lors, la technique peut devenir intĂ©ressante si elle est appliquĂ©e non pas au travers d’un faux profil, mais d’une dizaine. Si l’on extrapole, on pourrait arriver Ă  100 conversions finales par semaines. Reste Ă  savoir combien de temps perdurent les faux profils et donc plus gĂ©nĂ©ralement si l’investissement en temps est rentable ou non !

Conclusion :

Ahhhh comme le temps lointain oĂč l’on pouvait faire du massfollow sur Facebook me manque. Dire que j’étais trop jeune pour en saisir l’opportunitĂ© ! L’heure de gloire du Growth Hacking sur Facebook semble malheureusement derriĂšre nous


Il est pourtant encore possible d’expĂ©rimenter des approches comme celle que nous venons de mettre en place. Il faut aujourd’hui faire preuve de plus de finesse pour arriver Ă  tirer profit des donnĂ©es de Facebook. Car c’est bien lĂ  tout l’enjeu de ce hack, rĂ©ussir Ă  exploiter les datas mis Ă  notre disposition.

Si cette expĂ©rience nous montre les limites de l’exercice, Facebook regorge pourtant d’opportunitĂ©s. Il existe bien d’autres approches de Growth Hacking, mais qui Ă  l’image de l’expĂ©rience nĂ©cessite un gros travail d’ajustements et de tests pour devenir efficaces et rentables ! J’aurais l’occasion un jour d’expĂ©rimenter du mass MP ou encore de l’article promotionnel avec code promo rĂ©servĂ©e Ă  des groupes Facebook cibles. Mais ce sera le cadre d’un autre article et mĂȘme d’un autre workshop. *Patience*.

J’espĂšre que tu y vois maintenant plus clair sur ce qu’est le Growth Hacking et la philosophie gĂ©nĂ©rale de la discipline. Cette capacitĂ© Ă  contourner les obstacles et dĂ©tourner les outils pour en faire un usage diffĂ©rent. C’est cette idĂ©e qui me plait le plus et qu’il faut bien retenir de l’article. 

Si toi aussi tu as des retours d’expĂ©rience sur le Growth ou sur Facebook en gĂ©nĂ©ral n’hĂ©sites pas Ă  me les partager en commentaire. Si tu as aimĂ© cet article, je t’invite Ă  le partager sur les rĂ©seaux sociaux, c’est le meilleur moyen de soutenir et rĂ©compenser mon travail !!!!

Sur ce, je te dis Ă  bientĂŽt pour suivre mes prochaines aventures (ÂŽăƒ»Ï‰ăƒ»`)

➡ PrĂ©cĂ©demment : Comment construire un bot Instagram efficace pour engager sa communautĂ© ? (Le tout sans spammer)

Henrik LE PLAY

PassionnĂ© par l’univers du web, du marketing et de la crĂ©ation au sens large, j’ai dĂ©cidĂ© dĂšs 2014 de me spĂ©cialiser dans ce qui m’anime. Mes expĂ©riences m’ont amenĂ© Ă  m’intĂ©resser de prĂšs aux univers riches du marketing et de la communication et de leurs dĂ©clinaisons web.

Cet article t'a plu ? Alors partage-le !

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur reddit
Reddit

Laisser un commentaire

Fermer le menu